Meuse, adieu Agrandir
Jean-Louis HENKENS

Fasciné par l’Afrique, les montagnes et les forêts, Jean De Tiège, féru de jazz et de cinéma, a écrit ce premier roman la nuit, son chien couché à ses pieds.

: 0476346217
: henkensjeanlouis@yahoo.fr
:

Meuse, adieu

« Sais-tu jouer au ping-pong ? »
Elle avait traversé toute la salle de cours pour venir se planter devant moi, un sourire contenu aux lèvres. Pris de court par cette question saugrenue, je répondis : « Au moins aussi bien que toi.
— Dois-je te croire sur parole, barbichu ? »
Jade… des yeux vert jade me dévisageaient, amusés.

***

Chaque matin, le professeur épluchait, paraît-il, la rubrique nécrologique de son quotidien. Sa femme jamais. Aussi fut-elle bien désarmée lorsqu’elle dut rédiger le faire-part de décès de son mari.

***

Ce n’était pas le destin qui l’avait mise sur ma route. Le destin n’y était pour rien. Ce ne fut pas un coup de foudre : l’histoire d’un seul regard ou d’un sourire irrésistible. Il n’avait pas suffi qu’elle m’aborde, me parle et me regarde. Il fallut aussi que, parfois, l’un de nous deux s’esquive, ne souffle mot et que s’estompent les ombres. Ce n’était ni un coup de chance ni un coup du hasard. Pourtant, aurait-il pu en être autrement ?

***

D'un pèlerinage à Chartres à une virée estudiantine à Liège, d'une balade au pays de Herve à un concert rock à Aix-la-Chapelle, Dominique et Julien, le narrateur, vont entreprendre un cheminement incertain et animé de dissentiments à propos de l'amour, de la foi, du deuil et des liens de famille.

 De Chet Baker à Charles Péguy, de la mort inopinée d'un oncle au retour d'Afrique d'un père, de la joyeuse sensualité d'une demoiselle à la grâce voluptueuse d'une autre, cette histoire, faussement simple, émaillée de petites touches d'émotion contenue, éprouvera les certitudes fragiles de Julien jusqu'à ce qu'il se dise un soir, le gorge nouée : "Voilà, ça doit ressembler à cela, l'amour."

Romans

212

280.00 grammes

26/11/2020

9782870956137

14,50 €

Powered By ImustBe Verviers