Agrandir
MANNAERT Alberte

indemne ainsi que toute sa famille d'une embuscade lors de l'invasion allemande, mai 1940. Marquée par ce drame, elle fera fi des frontières et des nationalismes exacerbés. Dès l'adolescence elle se réfugiera dans la musique, la poésie, le dessin et la danse. À travers toutes les embûches, la peinture et l'écriture resteront son jardin secret. Des voyages réguliers en Italie à travers les musées d'Europe et Outre-Atlantique ont développé en elle l'amour de l'art. L'Académie des Beaux-Arts à Bruxelles lui a enfin permis de donner libre cours à son besoin de créativité. Rencontres d'autres peintres, tels Delvaux et Delmotte, expositions durant de nombreuses années. La perte de son époux la fait changer d'horizon. Elle dira " J'ai déposé mes pinceaux pour prendre la plume ". " La peinture est déjà une écriture en soi ".

Le Labyrinthe des Nonnes

Bruxelles 1947 Les blessures de la guerre ne se sont pas encore cicatrisées. Dans un internat, au Cœur de la ville, trois jeunes filles, Jane, Iran et Diane, de cultures et d'horizons différents, sympathisent ; mais une toile d'araignée se construit autour d'elles. Leur amitié survivra-t-elle aux barrières de la xénophobie, à la haine des nationalistes exacerbés, à l'autorité aveugle et intransigeante ? Jane, la petite anglaise, sortira-t-elle indemne, ainsi que ses compagnes, du labyrinthe des nonnes ?

Romans

112

170.00 grammes

15/09/2003

9782870952726

12,25 €

Powered By ImustBe Verviers